La Princesse de Cleves

Only available on StudyMode
  • Pages : 4 (1288 words )
  • Download(s) : 1560
  • Published : May 5, 2001
Open Document
Text Preview
Dissertation
Introduction

La tragédie classique du 17ème siècle a été inspirée de la tragédie grecque dont toutes les tragédies avaient un point en commun, l'image de l'homme incapable de faire sa volonté, enchaîné par des forces puissantes. Le roman ‘La Princesse de Clèves', écrit par Madame de LaFayette, montre quelques caractéristiques du genre tragique même si c'est un roman romantique. Une tragédie classique a quatre particularités. D'abord, son écriture doit être en vers dans une langue constante. Deuxièmement, elle doit contenir cinq actes dont le premier est de la présentation, les trois suivants font la progression de l'action dramatique, et le quatrième montre la résolution malheureuse. Troisièmement, l'action doit se développer dans un passé lointain et les personnages doivent avoir un statut social élevé. Finalement, la tragédie doit concorder avec la règle des trois unités : de temps, de lieu et d'action. Le roman de Madame de LaFayette exhibe la plupart de ces particularités, donc on peut dire qu'il est « une tragédie dans un fauteuil. »

Tout au long du roman on trouve que l'action est composée de parties similaires à celle d'un ouvrage tragique. Le roman peut être couper en scènes selon le modèle ci-dessus mentionné qui pourront être adaptable au scènes théâtrales. Par example , la scène de la mort de Mme de Chartres, l'aveu de Mme de Clèves à son mari, la mort du M. de Clèves, et la scène entre la Princesse et M. de Nemours à Coulommiers. Comme au théâtre les scènes ont de didascalies et elles sont dialoguées d'une telle manière qu'on a le sens d'être un spectateur. Par example , la scène de la mort de Mme de Chartres est courte mais très chargée. Elle appelle Mme de Clèves pour lui parler seule. Elle commence « en lui tendant la main », un monologue où elle avoue tout ce qu'elle pensait de la relation entre Mme de Clèves et M. de Nemours. Mme de Chartres donne un discours lourd, triste, et passionné. Mme de Clèves «...
tracking img